Le Moulin Fondu


Les relations internationales , L’intervention artistique dans l’espace public à Beyrouth , Beyrouth, le festival du Bois des Pins , Lettres de Beyrouth

Vendredi 26 septembre
- par Martine RATEAU

JPEG - 630.2 ko
[ JPEG, 630.2 ko ]

Je suis au frais à « la costumerie », au sous-sol du Theâtre Shams.
Mélanie commence à ranger son atelier, à boucler ses sacs.
Les costumes ont séché cette nuit, ils n’ont pas eu trop de mérite vu la chaleur.
Les chemises des garçons sont passées à la machine chez Aurélien, elles seront repassées ainsi que les pantalons, tout à l’heure par Mélanie.

Cet après-midi, changement d’univers, repérage dans le Bois des Pins.
Ce soir, ouverture du festival et interventions des « Platon du béton » - le groupe s’est approprié ce titre qui correspond bien à leurs souhaits de raconter la ville comme des arrières petits enfants de Platon qui envisageraient une ville de Bien, de Respect... une ville juste. En arabe, cela est traduit en un nom composé qui sonne bien à l’oreille.

Les interventions sauvages d’hier – sauvages car pas programmées, pas annoncées, mais accompagnées bien sûr par la police avec toutes les autorisations possibles – dans la rue Hamra et sur la Corniche sont très prometteuses sur l’efficacité, le jeu, la rapidité d’intervention en rue des « Platon du béton ».

JPEG - 840.1 ko
[ JPEG, 840.1 ko ]
JPEG - 624.3 ko
[ JPEG, 624.3 ko ]

Voir la Galerie Photos

mardi 28 octobre 2014


© 2017 - | Contact | Mentions légales | Crédits