Le Moulin Fondu


Les aides à la création, accueils en résidence et répétition , Archives , Les compagnies soutenues en 2009

Luc Amoros - Page Blanche

Couvrant un grand échafaudage adossé à une façade de la ville, comme une immense page blanche offerte, des toiles tendues vont se couvrir d’images peintes, gravées ou filmées en direct, au vu et au su des passants rassemblés.
Fresque collective ou bande dessinée déferlante, composée et mise en voix par une demi-douzaine de jeunes peintres-chanteurs d’Europe : une histoire, des histoires, qui pourraient s’intituler (à ce stade, osons !) « l’invention du cinéma par les celtes », « la chanson des Niebelungen vue par les vaincus » ou bien « comment le malicieux Michel-Ange choisissait ses blocs de marbre en fonction des chefs-d’œuvre qui s’y trouvaient déjà » ou encore « hier, la vierge m’est apparue mais je n’y ai pas cru », « quand les murs étaient sourds et les façades aveugles » et dix autres récits à venir…

Laboratoire
Laboratoire

- L’équipe de Page Blanche :

Conception, texte, mise en scène et en images : Luc Amoros
Composition musicale : Richard Harmelle
Conception technique et construction : Vincent Frossard,
Administration : Mathieu Desanlis,
Production, diffusion, communication : Bruno de Beaufort,
Conseil graphique : Joseph Kieffer

Les interprètes : Agnès Bourgeois, Katharina Ernst, Lou Amoros, Pierre Biebuyck, Suzanne Berelowitch
Peinture, gravure, chant : Sylvie Eder,
Musique : Jérôme Fohrer

Régie générale : Vincent Frossard
Régie plateau et lumières : Martin Descourvières,
Régie plateau et lumières : Manu Coutin
Régie son : Manu Haessig

- Les partenaires

Linz 2009, Capitale Européenne de la Culture et Pflasterspektakel
In-situ, réseau européen
L’Atelier 231 (centre national des arts de la rue), Sotteville-les-Rouen
Le Fourneau (centre national des arts de la rue), Brest
Le Moulin fondu (centre national des arts de la rue), Noisy-le-Sec
La Halle Verrière, Meisenthal

Ce projet a obtenu en 2007 une aide SACD-DMDTS « Ecrire pour la rue ».

La Compagnie Luc Amoros est en convention avec le Ministère de la Culture et de la Communication, la DRAC d’Alsace,
subventionnée également par le conseil régional d’Alsace et le conseil général du Bas-Rhin
et soutenue par la ville de Strasbourg.

- Site internet

jeudi 26 février 2009


© 2017 - | Contact | Mentions légales | Crédits