La compagnie Oposito


Les spectacles , Les spectacles en tournée , Peaux bleues (création 2020) , Peaux bleues - portraits des artistes

Gabriel EQUERRE, interprète

JPEG - 447.1 ko
[ JPEG, 447.1 ko ]

Photo ; Hélène Jayet

Quel est ton parcours ?
Je n’ai pas suivi de formation. J’ai pris des cours particuliers de batterie pris pendant 10 ans. J’ai appris le violon, la guitare, la basse, les percussions ainsi que le chant en autodidacte. Grâce à ma formation d’ébéniste, je travaille le bois et customise mes instruments.

Pourquoi as-tu choisi une vie d’artiste ?
Je n’ai pas choisi d’être artiste, c’est le métier qui m’a choisi !

C’est comment la vie d’artiste ?
C’est 99 % de travail et 1 % de talent !

Ton rôle dans le spectacle « Peaux bleues » ?
Dans le spectacle, je suis guitariste, violoniste, chanteur, danseur et comédien. Mon défi est d’associer jeu de guitare, danse et comédie. Je suis un musicien avant tout, mais absolument pas un danseur !! Ce n’est donc pas gagné !

Qu’est -ce qui t’a convaincu de participer au projet « Peaux bleues » ?
Ce qui m’a convaincu, dans un premier temps, c’est de jouer avec des amis. Ce projet m’a également plu car il permet de casser les codes sur les associations couleurs de peaux/styles de musique et instruments. Par exemple, moi, je suis métis, j’adore le « gros » rock et je joue du violon tzigane.

JPEG - 155 ko
[ JPEG, 155 ko ]

Photo : Hélène Jayet

Selon toi, l’invisibilisation dans les milieux culturels est-elle toujours d’actualité ?
Peut-être de moins en moins grâce aux réseaux sociaux et YouTube. Néanmoins beaucoup trop d’artistes talentueux restent sur la touche. Et cela est bien dommage !

Tes références par rapport à la question Noire ? Que nous recommanderais-tu ?
Je n’ai pas de références livres ou films parce que je considère qu’il n’y a pas besoin d’avoir ce type de réflexions pour adhérer à ce projet. Je partage quand même avec vous cette référence musique et clip : « Who Shot Ya ? » de Living Colour

Pendant le confinement, comment travailles-tu ? répètes-tu ?
Je pratique le footing. Je n’ai pas besoin de me motiver car la musique et la création sont mes passions.

Quel est ton truc réconfortant ?
Cette période de confinement me fait le plus grand bien car je travaille beaucoup plus pour moi : je compose, je travaille mes instruments, je crée un album.
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Tous les portraits d’artistes de l’équipe "Peaux bleues"

vendredi 22 mai 2020


© 2020 - | Contact | Mentions légales | Crédits