Agenda

INFOSITO

Infosito : les Rencontres d’Ici et d’Ailleurs 2009

Noisy-le-Sec, le 28 mai 2009

Bonjour à tous,

Voilà maintenant dix jours que se sont achevées les Rencontres d’Ici et d’Ailleurs.
Bertrand Dicale, qui avait carte blanche pour cette 18ème édition, nous livre ici sa dernière page des Rencontres 2009.

- Les Rencontres d’Ici et d’Ailleurs

On se demande souvent à quoi sert le théâtre de rue, à quoi servent les artistes de rue, à quoi sert un festival de rue. Parfois, on se donne des réponses, comme aux dernières Rencontres d’Ici et d’Ailleurs. Ce n’est pas un festival de grande ampleur, ça ne concurrence pas Aurillac ou Chalon, ça ne fait pas grand bruit dans les médias nationaux. C’est seulement un moment indispensable, central, vital pour la compagnie Oposito. C’est seulement l’occasion de renouer symboliquement les noces de la compagnie avec son biotope. C’est seulement le moyen de vivifier les rapports entre Oposito et ses compagnies amies.

En tant que telles, ces Rencontres d’Ici et d’Ailleurs 2009 ont bien montré combien sont forts et fragiles à la fois les arts de la rue. Il a tant plu samedi soir que l’on a dû écourter le Bal Républicain qui réunissait, autour de Grégoire des Têtes Raides, un casting fervent et unique : les musiciens du Bal des Martine et de Feu de Plancher, la fanfare des Traîne-Savates, Christophe Alévêque, les marionnettes des Grandes Personnes, les danseurs de la compagnie Pernette…
Il ne s’agirait que de donner un concert, ça aurait été une catastrophe ; or il s’agissait de faire circuler du sens et de l’humain, et par conséquent la soirée restera dans les mémoires. Il pleuvait trop pour faire et pour jouer tout ce qui était prévu mais les quelques centaines de personnes qui sont restées là ont vécu un moment d’une intensité étourdissante.

Et étourdir n’est-il pas l’enjeu des arts de la rue ? Chacun aux Rencontres d’Ici et d’Ailleurs vient pour cela : les artistes dans leur confrontation à l’espace public, à la libre déambulation des spectateurs, à la rudesse intrinsèque de leur espace de jeu ; et le public s’étourdit de la subversion des lieux urbains qu’il habite d’habitude de manière " normale ", du surgissement inattendu de formes, de couleurs, de manières, de musiques…

Cette ambition - à la fois féroce et légère - se vit aux dimensions d’un quartier, et tout cela est, comme toujours dans l’aventure d’Oposito, de l’art en même temps que de la politique, du spectacle et du lien, du plaisir et du combat.

Bertrand Dicale

- Les prochains rendez-vous de la compagnie Oposito :

Le 26 juin à 00h16 : Les Trottoirs de Jo’Burg... mirage au festival VivaCité de Sotteville-lès-Rouen
Le 27 juin à 19h : Image de la compagnie Oposito pour les 20 ans du festival VivaCité sur le thème du voyage

La caravane de verre, voyage au pays d’Emile Gallé :
Les 31 juillet et 1er août à Meisenthal (57)
Les 7 et 8 août à Vic-sur-Seille (57)
Les 14 et 15 août à Metz

vendredi 29 mai 2009


© 2017 - | Contact | Mentions légales | Crédits