Le Moulin Fondu


Les actions de formation, sensibilisation et médiation du Moulin Fondu , Formation de l’acteur dans l’espace public

page d’accueil

« L’acteur à 360°, le comédien dans l’espace public »

* Un partenariat entre l’ESCA (Ecole Supérieure de Comédiens par l’Alternance) au Studio Théâtre d’Asnières‐sur‐Seineet le Moulin Fondu, Centre national des arts de la rue et de l’espace public (CNAREP).
Module de 100h de formation, au sein des locaux du Moulin Fondu, au cours des mois d’octobre et novembre

* l’ESCA, au Studio Théâtre d’Asnières-sur-Seine (92), propose une formation professionnalisante au jeu d’acteurs, reconnue par les Ministères de la Culture et de la Communication, du Travail et de l’Education nationale.

* Le Moulin Fondu, (direction artistique : compagnie Oposito) bénéficie du label Centre national des arts de la rue et de l’espace public (CNAREP). Il s’agit de la seule structure de ce type en Île-de-France. À ce titre, il exerce un rôle de soutien à la création et à la diffusion, ainsi que des missions de promotion et de structuration du milieu professionnel des arts de la rue.

- // + d’infos sur l’édition 2017 de "L’acteur à 360°, le comédien dans l’espace public"
2017 : du 17 octobre au 11 novembre

JPEG - 7 Mo
[ JPEG, 7 Mo ]

Photo : Miliana Bidault

Nous appartenons à un mouvement du spectacle vivant neuf. Une petite trentaine d’années à peine que nos équipes ont investi l’espace public pour y proposer une manière différente de convoquer un public à une représentation théâtrale. Au début, on pouvait parler d’un art brut, d’un théâtre d’instinct, physique et volontaire. Aujourd’hui, les expériences en extérieur se sont succédées, nous avons inventé des formes et des mouvements faits pour évoluer et vivre dans l’espace public.

Il nous aura fallu décrypter, forger les signes les plus adéquats nous permettant d’élaborer un langage au service d’une dramaturgie imaginée pour raconter une histoire à la ville et à ses habitants. Voici venue l’époque de pouvoir transmettre un savoir‐faire de théâtre ouvrant des horizons nouveaux. Jouer dehors n’est en rien en opposition avec jouer dedans, cela va dans le même sens, l’ambition étant de servir le théâtre. Et si un grand nombre de codes du jeu de l’acteur sont similaires, il n’en est pas moins vrai qu’il existe une vraie spécificité à se projeter comme comédien dans l’espace public.

Le répertoire des arts de la rue est riche, tous les styles s’y expriment, proposant alors à l’acteur une palette d’interprétations et de langages très diversifiés : la tragédie, le théâtre d’objet, le burlesque, l’opéra… y sont abordés sur tous les tons, à travers des formes classiques ou modernes, intimistes ou monumentales.

La proposition que nous faisons est d’aborder au cours de ces ateliers un travail d’approche des différentes situations dans lesquelles peut se trouver plongé l’interprète d’un ouvrage de théâtre imaginé pour la rue et les grands espaces.
Le travail de chœur sera l’un des axes dominants de notre proposition sans exclure les formes plus singulières, comme le boniment ou encore le comédien portant un texte seul face à un public. Le rythme et le mouvement sont indissociables d’une partition dramatique et feront à ce titre partie intégrante de la formation délivrée.
Une partie des ateliers se déroulera en salle et l’autre, en extérieur, in situ, afin de travailler le rapport à l’espace. En tirant parti de l’espace public, on peut imaginer des lieux de représentation dans des espaces a priori non prévus à cet effet.

Si cette formation a pour objectif de former l’acteur dans l’espace public, elle prouve aussi la nécessité que notre métier a de transmettre ses savoir‐faire afin de donner envie aux plus jeunes de continuer à explorer ce formidable terrain de jeu et de rencontre avec le public, qu’offre l’espace public à la ville comme à la campagne.

- Sont intervenus ou interviennent dans ce module :
Bernard Bellot (Le Samu), Olivier Comte (Les Souffleurs Commandos Poétiques), Jean-Philippe Dejussieu, Marie-Do Fréval (Cie Bouche à Bouche), Pascal le Guennec, Thierry Lorent (Annibal et ses Éléphants), Alexandre Pavlata (Cie n°8), Martine Rateau et Michel Risse (Décor Sonore).

Plus d’infos : Le Studio Théâtre d’Asnières-sur-Seine

mardi 17 octobre 2017


© 2017 - | Contact | Mentions légales | Crédits