Les Rencontres d’Ici et d’Ailleurs


Éditions passées , Edition 2011

Page d’accueil

les 20, 21 et 22 mai 2011 à Noisy-le-Sec

- Voir la Galerie Photo des 20es Rencontres d’Ici et d’Ailleurs

Au programme :

- Annibal et ses éléphants - Le film du dimanche soir*
Création 2011 - Première

- BlÖffique Théâtre - Les quelques jours de l’oeuf*
Création 2011 - Première

- Generik Vapeur - La Photo Communale - Bivouac
Bivouac
La photo communale

- Kumulus - Silence, encombrant*
Création 2011 - Première

- No Tunes International - Les maronneurs, tournée d’adieu*
Création 2010

- No Water Please - fanfare
Fanfare

- Le SAMU - Plasticomédie, A bout de souffle et Et pourquoi pas !?
Plasticomédie
A bout de souffle
Et pourquoi pas...!?

- Le Teatro del Silencio - Emma Darwin
Emma Darwin

* Projets soutenus par le Moulin Fondu, centre national des arts de la rue :

Les cartes blanches

CARTE BLANCHE : Manuel Charnay - Le Fer à coudre

CARTE BLANCHE : Calixte de Nigremont, maître de cérémonie

CARTE BLANCHE : Jean-François Gallotte et François Frapier

CARTE BLANCHE : Renaud Grémillon, accordéoniste

CARTE BLANCHE : Raphaël Mezrahi et sa compagnie, Emmaüs


- Les Assises de la chaise

- Le Maximum Noise Orkestra

- Grand Pique Nique Républicain

- Le Record du Monde de Gonflage de Ballons

EDITO

Tout a commencé à la fin des années 80.
À l’époque, il s’agissait d’exposer une pratique artistique encore neuve qui faisait fonctionner la ville d’une manière neuve.
Alors peu d’événements étaient consacrés en Île-de-France à une réflexion avec et pour les arts de la rue.
L’enjeu était que les compagnies s’enrichissent par la connaissance des techniques, des inspirations, des répertoires et des savoir-faire de leurs pairs.
Et c’est une aventure pour le public.
En invitant à une autre approche et à un autre ressenti de la cité, Oposito se comporte en compagnie citoyenne : l’espace urbain change de forme, les spectacles font se côtoyer générations, origines sociales et cultures différentes, tous les services de la ville sont mobilisés.
À ces moments, le sentiment d’appartenir à la ville de Noisy-le-Sec devient le centre d’une expérience collective et les Rencontres d’Ici et d’Ailleurs contribuent à leur manière à forger l’identité et la cohésion de la ville et de sa population.
C’est pourquoi, sur les cinq à huit mille spectateurs (selon les conditions météo !), entre la moitié et les deux tiers vivent à Noisy-le-Sec, et les trois quarts dans le département de Seine-Saint-Denis.
Cette 20e édition a la même ambition et la même humilité que les précédentes : au coeur de la vie de la ville ; avec l’attention d’un public de plus en plus nombreux et l’adhésion des professionnels des arts de la rue.
L’objectif premier n’était pas de construire un énorme événement posé sur la ville. Les Rencontres d’Ici et d’Ailleurs ne sont pas un gros festival, elles sont un festival important.
Les Rencontres d’Ici et d’Ailleurs sont d’abord d’ici.
C’est parce qu’elles sont si bien ici qu’elles peuvent s’ouvrir à l’ailleurs.

Bertrand Dicale

mardi 14 février 2012


© 2017 - | Contact | Mentions légales | Crédits